Thursday, July 31, 2014

Voile à Montréal #5 - Même quand il n'y a pas de vent

Voici l'article #5 sur la voile à Montréal.

Je fais de la voile depuis 38 ans sur le Lac Saint-Louis, et c'est la première fois que je sors du Yacht Club du Royal Saint-Lawrence à moteur. C'est un port étonnamment accessible pour les puristes, même si les dériveurs doivent parcourir le plus long chemin pour se rendre aux rampes et grues de mise à l'eau.

J'ai eu la chance d'être invité sur Andiamo, un Laser 28 du Royal Saint-Lawrence Yacht Club. J'ai momentanément dérangé la quiétude des membre avec mon appareil photo, et David, le gérant, m'a rappelé que je devais rester avec le membre qui m'avait invité. Voici un Laser 28 avec l'équipage qui endraille le foc


Le Yacht Club situé à Dorval est le plus exclusif et cher. Il offre un tennis et une piscine en plus des espaces à quai.  L'école de voile pour enfants est très actif.  Il offre aussi à ses membres 5 quillards Sharks.

Nous sommes partis du Yacht Club vers 17h30 afin d'être sur le plan d'eau navigable (en face de Pointe-Claire) 35 minutes plus tard. Le bateau est beaucoup plus confortable que le Shark auquel je suis habitué.


La cabine offre de la place pour dormir confortablement à 5 sans déplacer la table, un réchaud à deux feux et deux petites glacières font en sorte qu'il est envisageable de faire de la cuisine dans ce bateau de course.


Une fois arrivés à la ligne de départ, triste constatation: pas de vent. Le diesel fidèle nous ramènera au port 30 minutes plus tard.


Des averses tout autour et du vent à l'arrivée au port. Tous ceux qui font de la voile le savent, il faut souvent être patient.  Le vent revient toujours, mais on sait rarement quand.


Merci à Valérie et Tony pour cette sortie et j'espère que je pourrai me joindre à vous une autre fois.