Tuesday, February 15, 2011

Discrimination des assureurs envers les régatiers du Québec

Here is a very important guest editorial by Philippe Hofer, Secretary of the Quebec Star Fleet. The Star sailors have been down to the Bacardi Cup in Florida numerous times, and Montreal Sailing readers have enjoyed great reports. Now, their adventures south have been impeded by insurance problems.


Le 15 février 2011


De nombreux québécois veulent aller en Floride en hiver pour faire l’une ou l’autre des régates hivernales que seule la Floride peut nous offrir. Je ne vais pas parler pour tout le monde mais pour les membres de la Flotte de Star du Québec. 

Le Star est un voilier de classe olympique mesurant 22 pieds, sans moteur et sans instruments électroniques. Un de nos plus grand plaisir est de participer à la Bacardi Cup qui se tient à Miami depuis 49 ans (elle se déroulait à Cuba avant l’arrivée du castrisme) et fête cette année sont 84ème anniversaire. Il s’agit d’une régate amicale où se rencontrent tous les niveaux de régatiers; des champions olympiques et mondiaux en descendant vers les amateurs passionnés dont je fais partie. Chaque année il y a entre 80 et 100 Star qui se réunissent pour cet événement unique.
Depuis la fondation de notre Flotte de Star en 2001. Un de nos membres y est allé presque tous les ans, deux autres y sont allés deux fois et moi-même j’y suis allé en 2004 et compte y retourner cette année. La régate a toujours lieu dans la Baie de Biscayne au début mars, du 7 au 12 cette année.

Seulement il y a un hic!

Nous les québécois ne pouvons plus avoir de couverture d’assurance pour aller faire des régates en Floride en hiver! Les mêmes assureurs qui couvrent les ontariens, Aviva par exemple, qui est aussi mon assureur et Marine Expert ne veulent pas couvrir leurs clients du Québec.

En 2004, Aviva m’avait offert un avenant, à un prix raisonnable, pour participer à la Bacardi.
Après ça fini. Mes amis qui sont retournés par la suite ont pris une couverture d’assurance par l’entremise d’un courtier américain en donnant une adresse de résidence aux USA! Je songeais à faire de même cette année mais je me suis fais dire que cela était parfaitement illégal (malgré que le courtier américain affirme le contraire) et qu’en cas de réclamation l’assureur ne tarderait pas à nous dire que nous avions fait une déclaration de résidence mensongère et refuserait de nous couvrir en cas de pépin. Inutile de dire qu’en connaissant les avocats américains, un petit pépin peut ruiner n’importe quel brave régatier non assuré.

Les organisateurs de la régate, exigent au moment de l’inscription, que chaque participant ait une couverture d’assurance adéquate. Cette année, il y a des participants qui viennent d’Italie, de Suisse, des Bermudes, du Canada (Ontario et BC), des USA bien sûr, de Suède, de Pologne, d’Allemagne, d’Ukraine, de Croatie, d’Angleterre, d’Autriche, d’Argentine, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et de Finlande. Il y aura aussi probablement des Brésiliens et des Portugais qui ne sont pas encore inscrits. Ils sont bien entendu tous couverts par leur assureur… Sauf les gars du Québec. Pour autant que je sache, il n’y a jamais un seul de nous les staristes qui ait fait la moindre réclamation en Floride.

Nous faisons à tous les ans des régates de District avec des staristes du New Hampshire, de l’état de New-York et des ontariens. Nous n’avons pas de problème pour aller chez eux, nos assurances nous couvrent au nord du 40ème parallèle. Nos amis ontariens n’ont pas de problème à obtenir une couverture pour la Floride avec la même compagnie d’assurance qui nous couvre au Québec. Je cite l’exemple de mon ami B.C. de Hamilton qui m’écrit ceci :

Le cas des assurances pour vous les québécois pue. Nous sommes assurés avec   R&R qui nous couvre avec le plan Aviva. Mon plan me permet de naviguer n’importe où aux USA du 1er novembre au 1er avril plus la couverture usuelle autour des Grands-Lacs durant l’été. La clause « n’importe où » a été ajoutée ces deux dernières années. Avant la couverture était donnée au cas par cas.
La paperasse fut abondante! Pour un bateau de 45000$ et une remorque de 10000$ avec un déductible de 1000$ par réclamation aux USA (avec une couverture différente si les dommages sont causés par un ouragan nommé) je paie 499$ annuellement.

Voila! Nous avons affaire à un cas de discrimination super dégueulasse que je tiens à dénoncer. J’ai payé 250$ de frais pour la Bacardi, 250$ pour l’avance sur le condo, mon équipier a payé son billet d’avion et je me fais dire non par tous les assureurs. Ils nous couvrent jusqu’au 40ème parallèle (genre au nord de Philadelphie) mais pas plus bas. Si je n’ai pas d’assurance responsabilité civile je vais devoir canceller mon voyage, chose qui me fait déçoit royalement. En plus des frais encourus et non remboursables en cas d’annulation, je me trouve privé de la jouissance de mon sport favoris à cause de l’arbitraire des assureurs. Que je sache, il n’y a aucune raison qu’un résident du Québec n’ait pas les mêmes droits qu’un résident de l’Ontario.

Merci de m’avoir lu jusqu’ici.

Meilleures salutations

Philippe Hofer